You are currently viewing Combien de jours de congés a un salarié au Québec ?

Si vous souhaitez travailler dans la province du Québec au Canada, une mauvaise nouvelle vous attend : le nombre de jours de congés annuels.

Par rapport à la France, il est bas. Faisons le point entre les congés payés, les jours fériés et les accords d’entreprise qui existent souvent.

Les congés payés : 2 semaines par an

La loi canadienne offre 2 semaines de congés payés par an à tous les employés après une année complète de travail.

Mais, rassurez-vous, vous ne passerez pas votre première année sans aucun jour de congés. Pour tout mois travaillé, vous avez le droit à un jour ouvrable de congés.

Les semaines de congés payés augmentent avec l’ancienneté

Selon les provinces du Canada, la fidélité des travailleurs peut être récompensée. En Alberta et au Manitoba par exemple, les employés acquièrent une 3e semaine de vacances après 5 ans de service. Au Saskatchewan, ils ont d’emblée accès à 3 semaines de congés payés et même à 4 semaines après 10 ans de service.

Au Québec, si vous êtes au service d’une entreprise depuis 3 ans ou plus, vous avez droit à 3 semaines de congés payés chaque année.

Les conventions collectives peuvent augmenter le nombre de semaines de vacances

Selon la convention collective à laquelle vous dépendez, vous pouvez avoir quelques jours de congés en plus. L’octroi d’une semaine ou deux en plus plaît évidemment aux salariés.

Par ailleurs, pour être plus intéressantes sur le marché du travail, de plus en plus d’entreprises proposent donc dès le départ plus de vacances que le minimum prévu par les normes du travail au Québec.

Quand prendre les congés annuels au Québec ?

Comme en France, l’employeur peut choisir la date des congés payés, mais le plus souvent, il laisse le choix à l’employé.

Traditionnellement, les deux semaines de congés payés se prennent en une seule fois. Il est à noter qu’au Québec, près d’un travailleur sur quatre choisit de le faire fin juillet.

Heures supplémentaires et repos

En France, nous sommes habitués aux 35h qui se terminent finalement en 40h sans geste de la part de l’employeur. Au Québec, faire des heures en plus gratuitement n’est pas la coutume et peut même être mal vu de la part des collègues !

Quand vous faites une heure supplémentaire, elle est récupérée ultérieurement. Avec l’accord de l’employeur, il peut être possible de cumuler un petit total d’heures supplémentaires pour avoir des congés supplémentaires à une autre période de l’année ou pour pouvoir se rendre à des rendez-vous personnels ou avoir la possibilité de rentrer en France visiter votre famille.

Les jours fériés au Québec

Liste des jours fériés

Vous avez plusieurs jours fériés qui sont chômés et payés :

  • le 1er janvier
  • le Vendredi saint ou le lundi de Pâques (l’employeur choisit le jour pour l’entreprise)
  • le lundi qui précède le 25 mai (Journée nationale des patriotes);
  • le 24 juin (fête nationale du Québec);
  • le 1er juillet ou, si c’est un dimanche, le 2 juillet (Fête du Canada);
  • le 1er lundi de septembre (fête du Travail);
  • le 2e lundi d’octobre (Action de grâces);
  • le 25 décembre (jour de Noël).

Il est à noter que toutes les provinces du Canada n’ont pas le même nombre de jours fériés. Par exemple, les provinces anglophones ont un jour férié pour la Fête de la Reine (d’Angleterre) que n’a pas le Québec.

Cas particuliers : jours non chômés et congés

Selon votre secteur d’activité, il pourrait vous arriver de devoir travailler un jour férié normalement chômé. Pour ne pas se faire léser dans ce cas, la loi prévoit une compensation sous la forme soit d’un congé supplémentaire soit d’une indemnité versée sur votre paie. Le choix entre l’un et l’autre dépendra de votre employeur. Cette compensation vient en plus du salaire normal versé pour la journée en question.

De la même façon, il existe un principe de compensation si un jour férié tombe pendant vos vacances ou s’il tombe un jour non travaillé habituellement (repos hebdomadaire). Il s’agira d’un congé payé supplémentaire si vous êtes déjà en vacances. Si cela arrive en dehors de votre semaine de travail, l’employeur aura le choix entre un jour de congé compensatoire ou une indemnité.

Moins de congés mais un meilleur rapport travail-famille

Le sujet des jours de congés au Québec a tendance à effrayer les Français qui souhaitent s’y établir. Cependant, les expatriés s’acclimatent très bien à ce nouveau rythme, d’autant que la vie de famille est un sujet qui tient à cœur des Québécois.

Le rythme de travail est généralement décalé, les employés aiment davantage commencer leur journée tôt pour la finir tôt également. De même, il est d’usage que la pause déjeuner ne dépasse pas 30 minutes non plus.

De nombreux expatriés considèrent avoir un meilleur rythme entre vie personnelle et vie professionnelle au Québec.

Rate this post